Make your own free website on Tripod.com








Bousille et les justes

Résumé














accueil | auteur | pièce | époque | Histoire du théâtre québécois | bonus





«Bousille et les justes» fait l'objet de plusieurs adaptations à l'étranger. La pièce est une satire des superstitions religieuses, de l'égoïsme familial et de la corruption à l'époque de Duplessis.  Cette pièce en quatre actes met en évidence un faible d'esprit, Bousille, et une famille soucieuse de bien paraître : les justes. L'objet de leur affrontement résulte d'un assaut mortel commis par un des membres de la famille Vezeau et dont Bousille a été le seul témoin. L'enjeu du drame devient ainsi le témoignage que Bousille doit donner en cour et qui pourra innocenter ou condamner l'accusé. L'action se passe dans une chambre d'hôtel de Montréal, où la famille s'établit à l'occasion du procès. Le premier acte sert à présenter les membres de la famille et à donner un aperçu du procès à venir. Le deuxième acte met de l'avant Bousille dont le témoignage risque d'accabler l'accusé. Au troisième acte, par la pression morale et physique, les justes obtiennent le parjure du malheureux témoin. Dans le dernier acte, on assiste d'abord au triomphe de la famille dont l'honneur est sauf. Mais cet effet s'estompe vite avec la nouvelle du suicide de Bousille. Sur ce fond dramatique et même tragique, Gélinas parvient à ajouter de nombreuses touches humoristiques.
















Message véhiculé